Dentifrice naturel à la menthe

Qu’est-ce que la ou le dentiste va dire ?

Au cours des changements dans mon mode de vie, j’ai réalisé que j’acceptais de petites agressions quotidiennes parce que… parce que. C’est comme ça.

Après chaque brossage au dentifrice commercial, j’étais prise avec une soif insatiable et boire de l’eau me gelait l’intérieur de la bouche. Je détestais partir au travail chaque matin, assoiffée, la bouche congelée, sans pouvoir y changer quoi que ce soit. 

Le dentifrice naturel que je vous propose surprend par son goût doux et légèrement salé, mais il ne donne pas soif et ne gèle pas les joues. Une fois le brossage fini, ne reste qu’une sensation de propreté. 

Cela dit, essayer un dentifrice fait maison soulève une grande inquiétude : « Qu’est-ce que la ou le dentiste va dire ? » Dans mon cas : rien. Pour diverses raisons, j’ai changé trois fois de dentiste depuis que j’ai abandonné le dentifrice commercial (environ trois ans) et j’ai eu droit aux commentaires habituels : « Vous avez une bonne hygiène buccale ». Merci ! 

Si je devais vous mettre en garde sur un point, ce serait le kombucha. Peu importe ses bienfaits, n’en abusez pas ! De tous les aliments et boissons que j’ai intégrés dans mon nouveau régime, c’est le seul à avoir dégradé l’émail de mes dents. La bonne nouvelle : quand on arrête d’en boire, la sensibilité disparaît et les dents retrouvent leur blancheur.


INGRÉDIENTS

  • 6 c. à soupe d’huile de coco (prévient la carie et la plaque, blanchit les dents, antiseptique, cicatrisante)
  • 2 c. à soupe de bicarbonate de soude (abrasif doux blanchissant)
  • 1 c. à soupe d’argile blanche*  et/ou d’argile bentonite (abrasif doux, absorbe les bactéries)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, Mentha piperita (fraîcheur)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de tea tree, Melaleuca alternifolia (antiseptique)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle, Syzygium aromaticum (santé des gencives)
  • Facultatif : 10 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (conservation, antibactérien)

*ATTENTION ! L’argile craint le métal. Manipuler l’argile avec des bols et cuillères en bois, en verre ou en plastique.

PRÉPARATION

  • À feu doux, faire fondre l’huile de coco sans la chauffer. En été, l’huile de coco est assez molle pour l’utiliser à température pièce.
  • Avec une cuillère en bois ou en plastique, mesurer et combiner les ingrédients dans un pot non métallique.
  • Afin d’éviter que les ingrédients ne se déphasent, congeler immédiatement.
  • Une fois figé, conserver le dentifrice à température pièce. 

MÉTHODE

  • Ce dentifrice contient des abrasifs doux (argile et bicarbonate de soude) : ne pas utiliser une brosse à dents électrique.
  • À l’aide d’une cuillère en bois ou en plastique, prendre environ 1/4 c. à thé de dentifrice, le mettre sur la brosse à dents ou directement dans la bouche. (Lors de grandes chaleurs, le dentifrice devient liquide. Pas de problème ! On brasse un peu avant de prendre sa portion avec une cuillère.)
  • Se brosser les dents comme d’habitude, puis cracher l’excédent de dentifrice à la poubelle. À la longue, l’huile de coco peut boucher la tuyauterie.
  • Laver la brosse à dents à l’eau chaude du robinet avec un savon doux sans parfum. Nous utilisons un savon à l’huile de coco fait maison. Vous pouvez vous en procurer un à La savonnerie des Diligences.

D’où vient cette recette ?

Pour réduire la fréquence de fabrication, j’ai doublé la recette du Dentifrice Zéro Déchet du site Les Trappeuses, une référence incontournable pour tous les produits faits maison.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close